Utilisation pédagogique des outils numériques nomades en économie gestion

, par Christophe Dourdy, Séverine Chardonnet

Cet article traite, dans un premier temps, de la pertinence de I’exploitation des tablettes numériques dans le cadre des cours d’Économie Gestion et propose, dans un second temps, des séquences prêtes à être mises en œuvre à l’aide de cet outil, à l’intérieur et à l’extérieur de la classe.

Sommaire :

1. Enjeux et pertinence de I’exploitation des tablettes numériques dans le cadre d’un usage pédagogique
2. Enjeux et pertinence de I’exploitation des tablettes numériques dans le cadre des cours d’Économie Gestion

Les contraintes

Les séquences réalisées

Exploitation délocalisée

Les enquêtes client-mystère en BTS MUC

Réaliser une enquête client mystère exploitable sur Ipad avec Google Drive
Grille d’analyse client mystère et compte-rendu
Résultats de la grille dans Drive voir

En classe

La prise de notes avec I’application « Evernote » et « Penultimate » en BAC PRO Accueil, Commerce et Vente.

Proposition d’atelier d’Accompagnement Personnalisé en BAC PRO
Prise de notes avec « Evernote »
Prise de notes avec « Penultimate »
Evaluer sa prise de notes
Méthodologie de la prise de notes (diaporama)


Retour d’expérience

 1. Enjeux et pertinence de I’exploitation des tablettes numériques dans le cadre d’un usage pédagogique

Nombreux sont les articles parus sur la toile retraçant l’intérêt des tablettes numériques dans le cadre d’un usage pédagogique.

C’est donc un recensement et une lecture de ces différents constats qui nous ont poussé à poursuivre nos investigations.

Mais avant de dévoiler une suite possible à donner dans nos cours d’Économie Gestion, il est utile de faire un constat des points que relèvent nos confrères pour ce qui est de l’usage de ces outils.

Faisant volontairement fit des contraintes dîtes « du matériel », il ressort que :

  • C’est le Canada qui est à l’origine des nombreuses expérimentations. Ce pays soucieux de faire réussir ses élèves, relève le côté ludique de l’outil, le fait qu’il est devenu un objet du quotidien pour les élèves/étudiants et que le contenu actuel des supports exploitables (les applications) sont légion. Elles permettent donc d’aborder de nombreuses matières, langue et mathématiques en primaire, mais également les sciences spécifiques aux différentes disciplines dans les classes supérieures. Les premiers budgets ont été débloqués pour redonner du sens à l’école pour des élèves en rupture avec le système.
  • La France a emboîté le pas à ce développement mais n’a pas choisi la même entrée. Ce sont les sections d’école primaire qui ont bénéficié des dotations ; chaque académie y a été de son expérimentation et force est de constater qu’aujourd’hui, ce support est devenu usuel dans les classes. L’expérimentation n’a d’ailleurs que peu de suite en collège et à fortiori en lycée. Les programmes peuvent probablement expliquer ce non-engagement, le coût de l’outil également. II est cependant à noter que le Val d’Oise a développé un plan d’équipement dans ses collèges qui devrait commencer à inverser cette tendance (dernières dotations prévues en 2014 pour tous les collèges). Les étudiants quant à eux utilisent ces tablettes pour consulter des sites spécialisés propres à leur discipline d’enseignement, se tenir informer de l’actualité et partager de l’information. Le smartphone est d’ailleurs pour eux le prolongement de la tablette, les formats des deux outils tendent en effet à se rapprocher, tablette mini « Apple » et Smartphone « Méga » ou « Note » chez Samsung, renforçant le caractère essentiel de l’outil chez ces différents publics. C’est en partant de ces premiers constats que le groupe s’est interrogé sur la pertinence de I’exploitation de ces différents outils au sein de nos pratiques pédagogiques.

 2. Enjeux et pertinence de I’exploitation des tablettes numériques dans le cadre des cours d’Économie Gestion

Une dotation de deux tablettes Ipad nous a été octroyée afin de nous aider à imaginer les supports et l’utilisation qui pourrait en être faite en économie gestion. Passé le moment d’émerveillement de l’ouverture de la boite, le cours sur le conditionnement des professeurs de commerce est ici parfaitement illustré, nous voilà équipés d’un outil pour lequel nous avions mission de projeter nos élèves vers une utilisation à caractère « professionnel ».

Les contraintes

Un premier constat s’impose : le nombre d’applications est une vraie valeur ajoutée, I’Apple store regorge de solutions qui sont adaptables après réflexion en entreprise. Les « grincheux », s’il y en a, diront qu’effectivement la banque d’applications est immense mais qu’elles sont toutes payantes. Et c’est un fait. Les versions abouties sont pour la plupart utilisables après achat de I’extension de I’application de démonstration. Celle-ci ayant vocation à donner un avant-goût des possibilités offertes par la version « pro ». Le coût de chacune d’elles varie de 0,89 centimes d’euros à 99 euros pour la suite « Microsoft ».

Le second frein évocable était I’obligation d’une connexion pour un usage en extérieur. Frein rapidement levé, la plupart de nos élèves/étudiants disposant d’un Smartphone qui leur servira de modem et permettra de lever cette Iimite, quand ce ne sont pas les entreprises elles-mêmes ou les centres commerciaux qui offrent un accès Wifi gratuit. La région île de France a quant à elle, a mis tout en œuvre pour développer I’usage du numérique et les entreprises ont suivi. Le centre commercial Qwartz (Villeneuve la Garenne) en est l’illustration et représente pour chacun de nous un excellent terrain d’apprentissage.

Une fois évacué ces deux contraintes, il a fallu nous projeter vers des utilisations possibles dans le cadre de nos cours. Vous l’aurez noté à la lecture de ces quelques lignes, notre étiquette première est le commerce et c’est tout naturellement vers cette discipline que nous nous sommes projetés imaginant des séquences dédiées à ce profil d’élèves.

Les séquences réalisées

La tablette permettant une exploitation délocalisée, les cours sur les enquêtes se sont imposés à nous. La tablette n’étant alors utilisée que pour la réalisation des relevés en extérieur.

Pour ces séquences nous avons été amenés à utiliser les applications « Drive » de Google, « Quickoffice » chez Google également, «  SignPDF Free » et « DropBox » pour le partage de l’information.

Applications qui nous permettent de traiter de façon cohérente les enquêtes client-mystère :

Voir l’exemple en BTS MUC

Réaliser une enquête client mystère exploitable sur Ipad avec Google Drive
Grille d’analyse client mystère et compte-rendu
Résultats de la grille dans Drive voir


Ces applications étant gratuites, nous respectons la contrainte de budget aisément.

En classe, les applications « Evernote » et « Penultimate » permettent quant à elles de réaliser des prises de notes.

Voir l’exemple en BAC PRO Accueil, Commerce et Vente.

Proposition d’Atelier d’Accompagnement Personnalisé en BAC PRO
Prise de notes avec « Evernote »
Prise de notes avec « Penultimate »
Evaluer sa prise de notes
Méthodologie de la prise de notes (diaporama)


L’objectif de cette séquence est de former les élèves de terminale bac pro à la prise de notes pour ceux qui s’orienteraient vers une poursuite d’études. Il peut être utilisé dans le cadre de l’accompagnement personnalisé. Il est également possible de l’utiliser pendant les périodes de formation en entreprise (prise de notes lors de réunion …).

D’autres supports ont été utiles pour mener à bien ces propositions de séquences :

  • « WinZip » afin de décompresser certains fichiers ou l’inverse.
  • Une « boite Gmail » sans qui les applications Google ne fonctionnent pas.
  • « MyScans » pour produire des documents au format PDF.

D’autres sont en phase de test :

  • « CloudOn » qui lit les fichiers Excel, Word et PowerPoint.
  • « PS Express » qui permet les retouches photos, logiciels qui nous seront utiles dans la construction de séquences à venir.

Retour d’expérience

A travers ces premières expériences nous constatons que la tablette numérique est un outil qui offre plusieurs avantages.

Concernant les enquêtes :

  • Moins de papier.
  • Le traitement est visible instantanément (gain de temps considérable).
  • Une crédibilité renforcée lors du recueil des réponses.

Concernant l’apprentissage de la prise de notes :

  • Une entrée « ludique » qui permettra une entrée plus facile.
  • Les notes peuvent être retravaillées ensuite en envoyant le document par mail, il peut être copié/collé et modifié via un logiciel de traitement de texte.
  • Le classement des notes par carnets permet à l’élève d’apprendre à s’organiser, ce qui est nécessaire à sa poursuite d’études.

De manière générale : Cet outil, car il reste un outil qui n’est pas indispensable, peut être utilisé facilement à l’intérieur comme à l’extérieur de la classe, grâce à son format et sa légèreté. Il permet :

  • le partage de documents et le travail collaboratif
  • La mise en place simplifiée d’une pédagogie différenciée qui permet de s’adapter aux besoins de chacun (ex. Réaliser rapidement des recherches complémentaires, préparer un travail de synthèse, retravailler les compétences non acquises …).
Christophe Dourdy, enseignant en BTS MUC
Séverine Chardonnet, enseignante en BAC PRO filière vente

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)